Foire aux questions

En quoi ce programme est-il différent des initiatives précédentes au sein de l’industrie ?

Bien qu'une plateforme d'éditeurs ne soit pas un nouveau concept, nous avons vu qu'il y avait de la place pour des changements qui serviraient mieux les spécialistes canadiens de la commercialisation.

D'autres initiatives de l'industrie se sont concentrées sur la mise à disposition de publicités résiduelles plutôt que sur l'offre de produits publicitaires de qualité, ce qui a nui à leur capacité d'adaptation. Nous avons abordé ce problème directement en offrant de la qualité supérieure par l'entremise de cette plateforme qui non seulement soutient les éditeurs, mais aussi favorise un rendement efficace en dehors des enchères publiques ou de la diffusion des publicités résiduelles. 

Nous nous sommes associés à la société d'échange publicitaire canadienne, District M, pour fournir une infrastructure propriétaire en matière de vente et une plateforme libre-service personnalisée afin de permettre aux annonceurs canadiens d'accéder plus facilement à un marché de qualité, quasi instantanément.

En quoi diffère-t-il des autres marchés privés déjà en place ?

Les marchés privés restent un moyen viable d'acheter les stocks des éditeurs, et nous encourageons leur utilisation lorsque cela est utile aux annonceurs. La différence réside dans la façon dont nous avons regroupé, de manière transparente et efficace, les stocks des principaux éditeurs canadiens, en mettant l'accent sur l'échelle, la portée et la transparence. 

Quels formats publicitaires soutenez-vous ?

Nous soutenons les annonces conformes aux normes de l'IAB. Nous offrons actuellement des publicités en 300x250, 728x90, 300x600 et 970x250, mais nous prévoyons d'étendre prochainement notre offre à la vidéo (en flux et en différé), ainsi qu'aux publicités natives. 

Pendant combien de temps cette initiative sera-t-elle en place ?

La plateforme des éditeurs est une initiative expérimentale et nous prévoyons qu'elle durera trois mois, le temps d'effectuer des tests avec des clients sélectionnés et de valider cette proposition de valeur. Nous utiliserons les enseignements tirés de cet essai pour continuer à améliorer la plateforme, afin de garantir que les phases ultérieures offrent de nouvelles possibilités aux annonceurs.

Pourquoi avez-vous choisi District M ? 

Nous voulions que ce soit une initiative canadienne, et nous voulions un projet indépendant. District M est l'un des principaux fournisseurs de programmes de vente à distance dans le monde. Il est construit, employé et investi dans l'économie canadienne. 

Comment fonctionne le programme ? Dois-je décider d’une mise de départ ?

Notre objectif était de créer une plateforme transparente et facile à utiliser pour permettre aux spécialistes de la commercialisation, aux agences gouvernementales et aux marques d'acheter et de mener leurs campagnes numériques. Une fois inscrit, vous recevrez des renseignements vous donnant accès à votre compte (nom d'utilisateur et mot de passe). Vous pourrez alors vous brancher à la plateforme et commencer à mettre en place des campagnes. En ce qui concerne la tarification, notre objectif était de fournir des prix clairs, transparents et compétitifs pour refléter la valeur de cette nouvelle offre. Dans cette optique, pendant la phase d'essai, nous avons pris un prix équitable et l'avons attribué à l'offre des éditeurs afin de garantir l'efficacité de ces produits publicitaires de qualité, l'échelle et la possibilité d'effectuer des transactions avec tous les éditeurs canadiens. Nous avons éliminé les incertitudes afin de rendre la réussite aussi transparente et facile que possible.  

D’autres questions ? 

Communiquez par courriel avec une vraie personne; il s’appelle Mark.
mpetch@maplenetworkexchange.ca